Une séance chez le coiffeur…quel bonheur ! Mais saviez-vous que nos amis les coiffeurs sont particulièrement exposés à certains risques liés à la qualité de l’air ? C’est d’autant plus vrai qu’en ce moment la mode est au lissage brésilien, qui nécessite l’utilisation de composants chimiques très toxiques, comme le formol.

L’air dans les salons de coiffure : un environnement très touché

Selon une étude reprise par le Conseil National des Entreprises de Coiffures (CNEC), environ 30% des cas d’asthme professionnel proviennent du secteur de la coiffure. D’autres maladies ou allergies sont favorisées par l’environnement des professionnels de la coiffure. Il est donc primordial de prévenir la sensibilisation pour éviter de fâcheuses conséquences !

Les raisons sont nombreuses : les produits utilisés pour les shampoings, les teintures, les décolorations et les permanentes contiennent des substances irritantes et allergisantes sources d’allergies cutanées (eczéma…) ou respiratoires (asthme…). De plus, les vapeurs d’ammoniac sont irritantes et peuvent se dégager lors de l’application de produits colorants. Les poudres décolorantes aux persulfates alcalins sont très volatiles, elles peuvent rester longtemps en suspension dans l’air puis se déposer sur les surfaces de travail, alors que les agents de fixation tels que les laques ou les sprays sont accentuent les symptômes d’hyper réactivité bronchique ou d’asthmatique.  Enfin, le va et vient des clients, plutôt bon signe pour le salon, ne fait qu’aggraver la tendance.
Il existe plusieurs exemples de déclenchement d’allergies au niveau des voies respiratoires telles que les rhinites ou l’asthme. Tout peut commencer par des picotements du nez et de la gorge puis par un écoulement nasal important ainsi que des éternuements répétés.
L’asthme, maladie respiratoire due à une réaction inflammatoire des bronches, va se traduire par des difficultés à respirer, une toux ou des sifflements.

Lutter contre cette pollution spécifique : les solutions 

Pour améliorer la qualité de l’air dans un salon de coiffure, quelles solutions ?

  • Une bonne aération et une ventilation générale permettent un renouvellement de l’air qui va diminuer la densité des polluants dans les locaux, en particulier des produits fixateurs souvent utilisés.
  • Il est aussi recommandé au personnel du salon de coiffure d’utiliser un aspirateur adapté et non un balai qui disperse les poussières. Le système d’aspiration centralisé apporte bien des avantages dans par exemple les salons de coiffure : aspiration durant l’activité sans le bruit sourd du moteur, l’aspirateur centralisé est installé dans un local technique, ou au sous-sol, local de stockage…et relie des prises d’aspiration par un réseau PVC antistatique qui évite les rejets d’odeurs et les micros poussières…    

Parrucchiere_zoom

Des solutions existent donc.

En tout cas, autant pour les coiffeurs que les clients qui défilent toute la journée.

Il faut agir, pour que la séance reste une source de plaisir !